Au cœur du quartier populaire de Bachdjarrah, situé dans la banlieue est de la capitale Alger, se trouve le centre commercial Hamza. Un endroit qui attire chaque jour des centaines de visiteuses, notamment des jeunes femmes qui se préparent pour convoler en justes noces. Au sein de ce mall ouvert en 2006, dressé en un véritable temple du shopping, la future mariée a l’embarras du choix devant la multitude de boutiques offrant des vêtements à des prix défiant toute concurrence.

Si autrefois, les clientes devaient pénétrer à l’intérieur du centre commercial après une interminable séance de bousculade en raison de la présence des marchands ambulants qui s’installaient de façon anarchique avec leurs articles à même le sol, aujourd’hui, accéder au bazar est devenu plus facile. « À  notre grand bonheur, les autorités de la commune ont presque supprimé le marché informel qui nous faisait absolument souffrir. C’était presque impossible de rentrer à l’intérieur du bazar sans se bousculer en raison de tous ces marchands qui disposaient leurs marchandises et squattaient les trottoirs et même le sol », avoue Karima, 32 ans.

Accompagnée de sa jeune sœur de 28 ans, dont le mariage est prévu pour octobre prochain, la jeune femme constate que le centre commercial est très fréquenté, notamment durant les week-ends. « J’ai préféré prendre la demi-journée pour sortir une journée de semaine, car je ne vous cache pas que les week-ends sont une mauvaise affaire à cause du nombre impressionnant de visiteuses », ajoute-t-elle.

Karima et sa sœur reconnaissent que, si le centre commercial Hamza est leur destination préférée, c’est en raison de la variété d’offres qu’il propose à la cliente et notamment à la future mariée. « Ma sœur prépare son trousseau et sa tasdira et là, nous avons déjà réalisé pas mal d’achats. Pour cette demi-journée, nous sommes à la recherche d’un beau caftan et d’une robe de soirée distinguée et surtout pas très cher », ajoute-elle avant de poursuivre son chemin.

Tenues traditionnelles, accessoires et prêt-à-porter

Pour les jeunes femmes sur le point de se marier, le centre commercial Hamza, situé à Bachdjerrah est un véritable temple où l’on trouve tout ce dont on rêve. Nombreuses sont les clientes à se rendre dans ce lieu pour préparer leur trousseau, choisir les tenues de leur tasdira, et même louer la robe de mariée. « Il y a absolument tout. Lingerie, cosmétique, prêt à porter, tenues traditionnelles, accessoires et robes modernes. Impossible de ne pas trouver ce que vous cherchez. Pour moi, ce fut l’endroit idéal pour préparer tout mon trousseau. J’ai tout acheté ici, même mon Karakou algérois que j’ai payé à 26 000 DA alors qu’il coûterait facilement dans les 35 000 DA ailleurs », témoigne Sabah, 30 ans.

robe hamza 2

Il faut dire qu’au premier et au second étage, nombreuses sont les boutiques à proposer de très jolies tenues traditionnelles. Caftan, Bedroune, Karakou, robe constantinoise et bien d’autres robes algériennes modernisées et revisitées sont proposées soit à la vente soit à la location et ce, en fonction du désir de la cliente et du prix de la tenue. « Pour faire marcher mon commerce, j’adopte deux formules, celle de la vente et de la location. Plusieurs femmes ne peuvent pas se permettre des robes à 40 000DA alors que la location est accessible à tous », nous explique la propriétaire d’une boutique de robes traditionnelles.

robes bazar hamza

La location, une formule avantageuse

La location est en effet bien plus accessible aux bourses moyennes. « Toutes les futures mariées recourent à la location car l’achat nous coûterait les yeux de la tête », confirme, Hind, une cliente. De son côté, Nadjia, jeune vendeuse dans une boutique de location de robes de mariées nous affirme que les listes de location de robes affichent presque complet pour la saison hiver et printemps 2015. « Nous fixons le prix de la location en fonction du modèle. S’il est nouveau, le prix peut atteindre les 28 000 DA pour la journée. Toutefois, si le modèle est ancien, sa location ne dépasse pas les 16 000 DA », précise-t-elle.

Pour satisfaire les clientes, des centaines par jour, les concepteurs du centre commercial Hamza ont pensé à tout. Pizzerias, restaurants et crèmeries ouvrent leurs portes chaque jour pour accueillir ces accros au shopping. Des accros de plus en plus nombreuses à se rendre dans ce bazar devenu en quelques années un lieu de brassage social incontournable, réunissant à la fois les familles riches et les bourses modestes.