Abdeljalil Bouhentala est un jeune garçon âgé de 15 ans qui parle très couramment l’allemand. Pour ce petit génie, la langue de Goethe n’a presque plus aucun secret et ce n’est pas parce qu’il a vécu en Allemagne. Non. Ce petit bonhomme originaire de la ville d’Ain Touta (35 km de Batna) parle très bien cette langue grâce à la télévision et à ses capacités mentales très développées.

C’est depuis l’âge de 3 ans qu’Abdeljalil Bouhentala, un garçon intelligent âgé de 15 ans, originaire de la ville d’Ain Touta (35 km de Batna), parle couramment Allemand. Pour lui, l’allemand est comme sa langue maternelle puisqu’il la connait depuis sa tendre enfance. Ce garçonnet qui a toujours vécu à Batna a appris la langue de Goethe, selon l’APS qui l’a rencontré en marge d’une cérémonie organisée, lundi dernier, en son honneur par l’Union nationale des femmes Algériennes (UNFA) en son honneur, grâce à une chaîne de télévision allemande qui diffusait à longueur de journée des programmes pour enfants. Abdeljalil raconte comment sa maman et son papa, tous les deux fonctionnaires, ne pouvaient pas se permettre de l’envoyer à la crèche ou de le confier à une baby-sitter. Pour occuper leur fils et également leur fille aînée, les parents ont choisi de les initier à cette chaîne. Ils ne savaient pas que les deux enfants avaient des capacités mentales tellement développées qu’ils commençaient à comprendre et à parler couramment l’allemand. « Tout petit, il piquait déjà des crises de colère lorsqu’il s’exprimait en allemand sans être compris des siens », racontent ses proches à l’APS. Tout fier de maîtriser la langue de Günter Grass, Abdeldjalil affirme que l’apprentissage de l’allemand s’est fait avec une « aisance » toute naturelle. Ce jeune surdoué dont le rêve est de devenir un éminent chirurgien cardiologue est l’élève le plus brillant de sa classe.

«J’ai obtenu, affirme-t-il, 17 de moyenne en sciences expérimentales dès le premier trimestre de ma première année secondaire et j’ai l’intention de faire encore mieux pour obtenir mon bac avec une mention d’excellence et réaliser mon rêve de rejoindre une faculté de médecine», lance-t-il avec une belle assurance. Ce jeune adolescent de 15 ans, diplômé de l’Institut Goethe d’Alger en 2014 peut même enseigner l’allemand tellement il a une parfaite maîtrise de la langue. Il parle également très bien l’anglais.

Nourhane. S.