Le président de la Confédération africaine de football (CAF) Issa Hayatou a accusé samedi la «presse occidentale» de vouloir «pérenniser la colonisation» en réponse à des questions sur une polémique arbitrale et des incidents violents lors la CAN 2015.

Interrogé sur la clémence des sanctions infligées à la Fédération équato-guinéenne (amende de 100.000 dollars et un match à huis clos avec sursis), après les incidents de Ghana-Guinée équatoriale jeudi (3-0), il a répondu: «Financièrement, c’est la sanction maximale. Nous ne pouvons pas aller au-delà. C’est ce que le congrès (de la CAF) nous a autorisés de faire. C’est ce qu’on a fait. Je ne sais pas si vous, vous pensez que c’est normal de faire une phase de finale avec un stade vide, fermé. Tout ça, nous l’avons pris en considération».

Relancé sur le fait qu’il s’agissait d’une demi-finale de tournoi continental, il a ajouté: «C’est un match de football, même si c’est la demi-finale. Vous êtes là [les médias occidentaux] pour pouvoir pérenniser la colonisation. Nous ne sommes plus colonisés !»

Lire l’intégralité de l’article sur 20Minutes

Notez cet article