Bouteflika a dépensé « plusieurs milliers d’euros » pour réaménager un hôpital… Parisien

0
343

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est une véritable bénédiction pour le système de santé français. Preuve en est, lors de son hospitalisation entre les mois de mai et de juillet 2013 à l’institution nationale des Invalides à Paris, notre Président a dépensé « plusieurs milliers d’euros » pour prendre en charge des travaux d’aménagement de ce prestigieux établissement hospitalier parisien. 

Plusieurs milliers d’euros qui ont servi à couvrir les frais des travaux des aménagements pour accueillir Abdelaziz Bouteflika et son service de sécurité, révèle le ministère de la Défense français dans les colonnes du livre « Paris-Alger, une histoire passionnelle », une enquête journalistique réalisée par les journalistes français Marie-Christine Tabet et Christophe Dubois.

Selon cette source, Bouteflika était venu chercher en France « la qualité des soins français et la discrétion ». Un conseiller militaire français explique également dans les colonnes de ce livre que Bouteflika a mobilisé plusieurs services français au cours de son hospitalisation. Il s’agit plus exactement du Service de protection des hautes personnalités notamment le service appelé Groupe Appui Protection (GAP) composé de « policiers surentraînés ». L’hospitalisation du Président algérien à Paris a nécessité aussi un dispositif « très lourd à gérer », expliquent plusieurs sources militaires et médicales françaises citées dans le même livre. Cependant, la présence d’Abdelaziz Bouteflika à l’hôpital des Invalides à Paris a suscité la colère de certains membres du Conseil d’Administration qui gère cette institution parisienne. Certains gestionnaires estimaient que la France n’aurait pas du le soigner. Mais l’Etat français n’avait pris en compte cette hostilité et a décidé de prendre en charge le Président algérien au nom de la « diplomatie médicale ».