L’ancien responsable de l’unité aérienne de la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale), Chouaib Oultache, actuellement en prison et également accusé de l’assassinat de l’ex patron de la police, Ali Tounsi, a été condamné, aujourd’hui, par la deuxième chambre correctionnelle près la cour de Boumerdes, à trois ans de prison ferme et à 100.000 dinars d’amende, dans l’affaire DGSN – ABM (Algerian Business Multimédia).

Passation illégale de marché, dilapidation de deniers publics et d’abus d’autorité sont les griefs retenus contre Oultache Le chef d’accusation d’«enrichissement personnel» a été abandonné.

Notons que cette affaire remonte à 2007. Mais les faits ont été révélés en 2010 après la mort de Tounsi. La DGSN avait conclu «de gré à gré» un marché avec ABM pour l’acquisition de matériel informatique. Oultache faisait partie de la Commission d’évaluation des offres techniques de la DGSN, alors que le directeur général-adjoint d’ABM et un de ses actionnaires, Satour Touik, n’était autre que son gendre.

Pour rappel, Chouaib Oultache avait été condamné, en 2011, pour la même affaire, à une peine d’emprisonnement de sept années. Il avait fait appel. Cette fois-ci, le procureur avait requis dix ans de prison ferme, mais finalement le juge a prononcé une peine de trois ans.

Par ailleurs, Oultache est toujours dans l’attente de la programmation de son procès concernant l’assassinat d’Ali Tounsi, survenu le 25 février 2010.

Elyas Nour

Notez cet article