Ethique/ les Algériens victimes « d’un mouvement de religiosité dévoyée »

0
297

L’intellectuel « bennabiste », ancien ministre et ancien candidat à l’élection présidentielle, Noureddine Boukrouh, tire la sonnette d’alarme : les Algériens sont, aujourd’hui, victimes d’un « mouvement de religiosité dévoyée », a-t-il dit mardi à Alger, en marge de sa conférence au Forum du quotidien Liberté.

Boukrouh constate que « depuis longtemps », l’Algérie est confrontée à « une volonté en action dont le but inavoué mais résolu est de détruire par toutes les voies et tous les moyens les valeurs morales de ce pays ». Et pour ce faire, cette volonté destructrice, ne s’appuie pas que sur l’appât du gain ou les mauvais penchants, « elle encourage aussi un mouvement de religiosité dévoyée en charlatanisme pour achever d’enfermer les Algériens dans un choix non pas cornélien mais perdant-perdant: vivre en canailles ou en faux dévots », déplore Noureddine Boukrouh sur un ton très amer. « Les valeurs morales qui ont permis à l’Algérien de résister par temps de péril, « il faut les lui ôter par l’encanaillement et le charlatanisme pour qu’il n’ait plus avec quoi se défendre et se reconstruire », a-t-il encore prévenu.

Face à cette régression morale, Boukrouh appelle les Algériens à s’inspirer de l’exemple d’Abdelhamid Ben Badis, Ferhat Abbas, Ali al-Hammamy et Malek Bennabi. « Ils pensaient qu’il fallait désindigéniser l’Algérien, l’éduquer avec les moyens disponibles, lui inculquer la notion du devoir avant celle du droit, l’édifier civiquement avant de lui parler d’indépendance », a-t-il indiqué en insistant sur l’importance salutaire de ce courant. Un courant qui « a été étouffé par le populisme et les surenchères du mouvement nationaliste qui ont abouti à la déstructuration de ce peuple sur tous les plans, faisant de lui une communauté se nourrissant de mythes et légendes et ne comprenant rien au mystère de son existence précaire et aléatoire », a regretté enfin celui qui a déchaîné récemment les passions, en plaidant publiquement pour une réforme de l’Islam afin de revisiter la source et les racines en préconisant son adaptation à notre époque.