Les partis de l’opposition se montrent extrêmement préoccupés par la situation qui prévaut ces derniers jours à Ghardaïa.

Regroupés dans ce qui est appelé l’Instance de coordination et de suivi de l’opposition (ICSO), ces formations politiques, dont le RCD, MSP ou Talaia Al Houriat de Benflis, ont lancé un appel en direction des citoyens de la vallée du M’Zab pour qu’ils optent pour «l’apaisement» et qu’ils «privilégient la voie du dialogue face à la dangereuse situation qui prévaut dans cette région».

L’Instance de coordination et de suivi de l’opposition, qui a tenu ce vendredi une réunion d’urgence consacrée à ce sujet a appelés les citoyens de Ghardaïa à «être vigilants afin d’empêcher les velléités de récupération des dissensions aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays et visant à porter atteinte à l’unité nationale». Ce regroupement de partis de l’opposition n’a pas été plus explicite à ce propos. Il faut rappeler que de violents affrontements ont été enregistrés ces derniers jours dans trois localités de cette wilaya, à savoir Ghardaia, Guerrara et Berriane. Des échauffourées qui ont fait pas moins de 25 morts selon des estimations. L’Instance de coordination et de suivi de l’opposition (ICSO) prévoit de dépêcher une délégation sur place, dans les toutes prochaines heures, afin «d’exprimer son soutien avec la  population locale».

Elyas Nour

Notez cet article