A Ghardaïa, les enquêteurs de la police et de la gendarmerie nationale ont identifié un véritable arsenal de guerre mobilisé pour faire le plus de victimes possible lors des affrontements inter-communautaires qui ont secoué la semaine passée la vallée du M’zab. 

cockhtails molotov

Bouteilles de gaz

Les photos prises par les services de sécurité sont édifiantes à ce propos. En plus des traditionnels fusils de chasse, des fusils à pompe et des fusils artisanaux, avec des canons assez larges pour provoquer d’importants dégâts, les belligérants à Ghardaïa sont allés jusqu’à fabriquer, localement, des bombes artisanales avec de la poudre mélangée à des boulons, des écrous, des clous et toutes sortes de produits métalliques contondants pouvant tuer une personne à grande distance.catapulte

Boules de chaux

Des moyens rudimentaires ont aussi été exploités pour assembler des armes destinées à blesser ou assassiner des personnes, telles des bouteilles d’esprit de sel (acide) mélangées à d’autres produits chimiques dangereux. Les services de sécurité ont même retrouvé des boules de plâtre incrustées de lames pouvant être lancées à distance et blesser grièvement les personnes ciblées.

Fusil de chasse

Arbalette

Par ailleurs, divers lance-pierres, arbalètes et arcs composites ou métalliques, ont été utilisés par les belligérants lors de ces affrontements. Ces belligérants n’ont en fait reculé devant rien pour semer le chaos et la mort. Preuve en est,  des scies électriques,  des meules électriques, sans oublier les traditionnels cocktails Molotov ainsi que des bouteilles de gaz ont été balancés des terrasses des maisons sur les victimes. Une véritable machine de l’horreur a été montée de toutes pièces pour plonger tout Ghardaïa dans la tragédie.

Arbalette 2

bombes artisanales