De plus en plus de spécialistes prédisent un avenir pas du tout radieux pour le marché pétrolier. Ces derniers jours, les prévisions sont vraiment apocalyptiques.

En effet, selon la banque d’investissement américaine Morgan Stanley, le prix du baril pourrait tomber jusqu’à …20 dollars le baril. Un scénario catastrophe pour le gouvernement algérien qui, avec un baril avoisinant les 50 dollars le, a confectionné une loi de finance 2016 marquée par l’austérité. A 20 dollars, ce sera l’apocalypse.

Advertisement

« Compte tenu de l’appréciation continue du dollar américain, un scénario avec des prix du pétrole de 20 à 25$ est possible simplement à cause de la monnaie », explique la banque américaine dans une note publiée le 11 janvier, ajoutant : « Le pétrole dans la zone des 20 dollar est possible, mais pas pour les raisons souvent citées. Une surabondance de l’offre mondiale pourrait mener vers des prix du pétrole sous la barre de 60 dollars le baril, mais l’écart entre 35 dollars et 55 dollars s’explique par le dollar américain ».

En d’autres termes, du moment que le baril est essentiellement facturé en dollars, au fur et à mesure que la monnaie américaine s’apprécie, le pétrole déprécie.

En somme, tous les indicateurs prédisent la poursuite de la baisse des prix de l’or noir. C’est pour cela d’ailleurs que des membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) réclament une réunion d’urgence.

Elyas Nour