Statoil vient de prendre la décision de réduire son personnel présent sur les sites gaziers situés au sud de l’Algérie, a indiqué, ce lundi, le porte-parole de la compagnie, Knut Rostad, à la presse norvégienne

« La sécurité de nos employés est notre première priorité. Avec British Petroleum, nous avons conclu que c’est la bonne décision à l’heure actuelle. Nous suivons de près la situation en Algérie », explique encore Knut Rostad, selon lequel le départ des employés de Statoil d’Algérie se fera progressivement. Néanmoins, la compagnie norvégienne « assurera le suivi des activités » de ses deux sites gaziers  situés à In Salah et In Amenas, affirme encore la même source. Statoil réduira aussi ses effectifs dans son bureau à Hassi Messaoud.

La décision de la compagnie norvégienne prouve, si besoin est, que la menace terroriste sur l’Algérie effraie encore les investisseurs étrangers. Et ce n’est vraiment pas une bonne nouvelle pour notre pays qui cherche à drainer des investissements dans cette conjoncture économique très complexe.