Amar Brahmia, le chef de mission de la délégation algérienne aux JO de Rio, a annoncé dimanche à Algérie-Focus qu’il va poursuivre Ennahar TV en justice après avoir diffusé des informations diffamatoires à son encontre. 

« Contrairement à ce qui a été rapporté par ce média, aucun membre de ma famille n’a bénéficié du moindre denier public pour venir au Brésil », affirme à Algérie-Focus Amar Brahmia selon lequel toutes les familles qui se sont déplacées avec la délégation olympique algérienne à Rio de Janeiro ont « payé de leur poche » les frais de leur séjour et voyage.

« Ma femme est professeur d’université. Ma fille est médecin et son mari est l’un des chirurgiens algériens les plus brillants de sa génération. Croyez-vous qu’ils ont besoin de détourner des deniers publics pour s’offrir un voyage au Brésil ? », souligne encore Amar Brahmia  qui se dit victime d’une campagne calomnieuse dirigée contre sa famille. « Ennahar ont diffusé ces mensonges parce que nous n’avons pas accepté qu’ils nous accompagnent à Rio. Ils n’ont pas demandé l’accréditation au moment opportun. Ils ne comprennent pas qu’il y a des règles à respecter dans ce genre de compétitions internationales », précise notre interlocuteur.

Amar Brahmia jure que toutes les autres familles présentes à Rio ont financé elles-mêmes leurs voyages. « Personne n’a le droit d’interdire à ma fille ou son mari de venir à Rio. Personne n’a le droit d’interdire aux autres familles de venir au Brésil. Elles ont le droit de voyager et de dépenser leur argent comme elles le souhaitent », confie Amar Brahmia en guise de conclusion.