Décryptage. OPEP/ La réunion d’Alger se transforme en un succès inespéré

0
478

On n’y croyait plus et l’OPEP l’a fait. Alors que depuis 2  jours les pronostics les plus pessimistes avaient commencé à circuler en annonçaant un probable échec de la réunion d’Alger, c’est un véritable coup de théatre qui est intervenu mercredi en fin de soirée au nouveau Centre des conférences de Club-des-Pins où étaient réunis les ministres de l’Opep.

 La décision de l’Opep va, en effet, bien ­au-delà des attentes. Réunis de manière « informelle » mercredi à Alger, les pays exportateurs de pétrole ont finalement transformé leur concertation en «  réunion extraordinaire » et  sont parvenus à s’entendre sur une limitation de l’offre. Ils ont décidé dans la soirée de réduire leur production pour faire repartir les cours. La production totale du ­cartel sera limitée à 32,5 millions de barils par jour, contre un niveau actuel de 33,24 millions. C’est la première fois en huit ans qu’une telle décision de réduire la production de pétrole a été prise par les membres de l’OPEP.

Les niveaux de production pour chacun de ses membres ne seront toutefois définis qu’à l’occasion de leur prochaine réunion ministérielle, qui aura lieu le 30 novembre à Vienne. C’est à ce moment seulement que l’accord de limitation sera mis en oeuvre. « L’Opep a pris une décision exceptionnelle aujourd’hui. […] Après deux ans et demi, l’Opep a atteint un consensus pour piloter le marché », a déclaré le ministre du Pétrole iranien, Bijan Zanganeh.

Un succès pour l’Algérie       

Les résultats de la  réunion d’Alger  constituent  de toute évidence un succès pour les autorités algériennes et en particulier pour le nouveau ministre de l’Energie, M. Nouredine Bouterfa qui ne manquera certainement  pas d’être crédité de la conclusion d’un Accord qui est déjà salué comme « historique » par certains commentateurs qui l’interprétent comme un virage  du point de vue de la position du Cartel des pays producteurs lequel vient selon le ministre algérien de « récupérer sa fonction de monitoring du marché ». La réunion d’Alger pourrait également marquer un autre virage  en inaugurant une période de redressement des cours pétroliers

Les cours pétroliers et les Bourses en hausse

En attendant, l’annonce surprise de l’Opep a fait bondir les cours du pétrole, qui se sont envolés de ­quelque 5 %, avec un Brent qui est repassé au-dessus des 48 dollars. Même les Bourses mondiales ont salué cet Accord. Dés le début de la matinée , les bourses asiatiques étaient en hausse sensible et le Dow Jones américain a progressé de 0,6 %.

Hassan Haddouche