Le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, a confirmé, dans un entretien à l’APS, l’épuisement des ressources du Fonds de régulation des recettes (FRR) en 2017. Pour remédier aux défaillances qui pourraient être engendrées par cette nouvelle donne, le ministre table sur un système de ciblage des subventions.  

 En abordant le sujet des subventions étatiques, M. Baba Ammi a réitéré le principe de préservation des acquis sociaux qui coûtent, selon ses estimations, 30% du PIB.

Cela dit, il a indiqué que les subventions devraient connaître une baisse de 30% en 2017 tout en insistant sur le fait que ces réductions ne porteraient pas préjudice aux Algériens. Cette « prouesse » est tout à fait réalisable, a-t-il dit, en expliquant que celle-ci reposera essentiellement sur la stabilisation des prix des produits de base et le maintien des dépenses de l’éducation, de la santé ainsi que celles des dispositifs de l’emploi de jeunes.

Le ministre des Finances a toutefois rassuré que la hausse de la TVA prévue par le projet de loi de finances 2017 ne concerne, en aucun cas, les produits de base qui sont, d’ailleurs, exonérés de cette taxe. «La politique sociale du gouvernement sera maintenue tant que le gouvernement n’aura pas mis en place un système de subventions efficace», annonce le ministre, en ajoutant qu’un dispositif de ciblage de subventions est actuellement à l’étude.

 Massi M.