Il n’est un secret pour personne que la consommation des algériens monte en flèche durant le mois de Ramadhan. L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a communiqué, hier, des chiffres qui donnent le tournis concernant ce phénomène qui refait apparition chaque année.

Les algériens ont consommé durant la première semaine du mois sacré, plus de 3 millions de quintaux de fruits et légumes et près de 20 000 tonnes de viandes.

Les autres mois de l’année, ces quantités sont consommées en deux, voir trois semaines. Cette poussée de la consommation est expliquée par la ruée sur les produits alimentaires.

Cependant, l’Union des commerçants prévoit une baisse « sensible » des prix des produits dans les jours à venir en raison de la baisse de la demande et du retour du « beau temps ».

Elyas Nour