C’est une nouveauté, les patrons de l’industrie algérienne commencent à avoir de la visibilité internationale .C’est ainsi que  le magazine économique américain Forbes vient de  consacrer  un article aux   grands patrons de l’industrie algérienne qui ont réussi à « bâtir des empires de plusieurs millions de dollars ».

L’article, intitulé « les cinq multimillionnaires en Algérie que vous devriez connaître », relève que si l’Algérie avec ses 40 millions d’habitants ne peut revendiquer qu’un seul milliardaire (en dollars), le patron de Cevital Issad Rebrab, elle recèle cependant quelques autres  multimillionnaires ayant beaucoup de succès dans les affaires.

Advertisement

Cette liste d’entrepreneurs moins connu à l’international que Issad Rebrab comprend le fondateur du groupe Biopharm, Abdelmadjid Kerrar. Le chiffre d’affaires du  groupe pharmaceutique qu’il dirige  a dépassé les 500 millions de dollars en 2017, selon Forbes.

Dans ce top 6, figure également le patron de l’ETRHB, Ali Haddad, spécialisée dans les travaux routiers, l’hydraulique et la construction avec un chiffre d’affaires annuel de 400 millions de dollars, précise Forbes.

Un  troisième « multimillionnaire » est le dirigeant du groupe agro-industriel Benamor, Mohamed Laid Benamor, avec un chiffre d’affaires annuel de plus 80 millions de dollars.

L’autre multimillionnaire est le patron de Condor, Abderrahmane Benhamadi. Selon Forbes, le chiffre d’affaires de ce géant de la fabrication industrielle en Algérie a dépassé les 700 millions de dollars en 2017.

Dans ce classement, on trouve également le magnat de l’immobilier, Abdelhamid Mehri, qui gère actuellement un conglomérat diversifié opérant dans le commerce, l’immobilier, le tourisme, l’hôtellerie, l’agriculture et l’industrie.

Rédaction AF