Poursuivis pour diffamation et offense / Anis Rahmani et Ahmed Hafsi condamnés à six mois de prison ferme

0
5435

Le patron du groupe Ennahar, Anis Rahmani et l’un de ses journalistes en l’occurrence Ahmed Hafsi ont été condamnés par le tribunal de Bir Mourad Raïs, à six mois de prison ferme. Ils ont été poursuivis pour offense et diffamation par le général à la retraire Hocine Benhadid.  

Au mois de mai dernier, la chaîne de télévision privée Ennahar, avait diffusé une émission consacrée au général Benhadid. Ce dernier avait été dépeint comme un traître traînant un passé peu glorieux.

Ennahar avait manœuvré en représailles à une contribution signée par le général à la retraite, sur les colonnes d’El Watan, et à travers laquelle il s’était adressé à Gaïd Salah, alors chef d’état-major de l’armée pour évoquer la situation politique du pays à travers un papier plein d’enseignements.

L’information ayant trait à cette condamnation a été rapportée par le quotidien El Watan ce lundi. l’article met en relief la dégradation de l’état de santé de Benhadid, en soulignant qu’après sept mois d’incarcération, sa situation est critique.

« Son état de santé est inquiétant, mais rien n’a été fait pour lui permettre de bénéficier de soins à la hauteur de la gravité de son état, au milieu de sa famille. Vu son âge avancé, 76 ans, les lourdes maladies qu’il traîne et les séquelles des interventions chirurgicales subies récemment, la place de Benhadid n’est pas en prison», a indiqué El Watan en citant l’avocat de la défense Me Mechri.