Grâce à la démocratisation des smartphones, les téléphones mobiles classiques sont en voie de disparition en Algérie. En effet, nombreux sont ceux qui préfèrent aujourd’hui se munir d’un smartphone multi-options qui leur permettent d’être constamment connectés. Si autrefois, le prix de ces petits joujoux était inaccessible, de plus en plus de marques s’adonnent à une concurrence féroce pour offrir aux Algériens les smartphones les plus performants à des prix assez abordables. 

Un smartphone performant, doté d’un design soigné, d’une multitude d’options high-tech et d’applications diverses, le tout à un prix inimaginable, ce n’est plus un rêve en Algérie. De plus en plus de marques, à l’image de Condor Electronic, Huawei, Wiko et Lenovo, offrent aux Algériens, amateurs de téléphonie mobile, des produits de très bonne qualité à un prix concurrentiel. «Tout le monde peut posséder un smartphone. C’est certain. Je viens d’acheter récemment le dernier Wiko Jimmy au prix de 12 500 DA et je suis très contente de la qualité et de la performance de mon appareil », affirme Hanane, jeune étudiante en sciences politiques. Il faut dire que la marque française Wiko ne cesse de séduire les clients algériens et ce, en raison de la politique des prix pratiquée. Des appareils mobiles «démocratisés et populaires » ont la cote auprès des jeunes très branchés nouvelles technologies à l’image du Wiko Sunset, vendu à moins de 10 0 00 Da.

Pour sa part, le géant chinois Huawei, qui s’est installé en Algérie en mars dernier, a également réussi à séduire, en lançant sur le marché, dans un premier temps, quatre smartphones très performants et à bas prix. Citons à titre d’exemple, le Huawei Ascend Y221, à moins de 8000 DA, le Ascend Y330 à 8 660 DA et le Huawei Honor Holly à 18 800 DA.

Si certains clients sont férus de ces marques étrangères, d’autres penchent plutôt vers la production nationale. Dans ce sens, Condor Electronic, qui a fait une entrée tonitruante dans le monde de la téléphonie mobile, n’est pas en train de décevoir ses clients. Le fabriquant algérien vient de lancer son dernier-né, le «Griffe Wi» qui promet de faire sensation auprès de ses clients. Ce smartphone arrive juste après le lancement du Condor C8 au prix alléchant de 19 800 DA et du Condor C7 à 17 500 DA.

Enfin, la marque Lenovo a également ses adeptes. En effet, le Lenovo A319, vendu à 8 000 DA, attire de plus en plus de clients de par sa qualité et son prix captivant. Il faut dire que grâce à toutes ces marques, souvent pas très connues, mais qui proposent des produits avec un rapport qualité-prix très intéressant, les Algériens trouvent enfin chaussures à leurs pieds.

Nourhane S.