Alors que le nombre de cas confirmés de grippe porcine a atteint 44, des informations, encore non démenties par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, évoquent pour la première fois le décès d’une personne dans un hôpital de la capitale. La première victime de la pandémie du siècle aurait passé entre les mails du dispositif de surveillance mis en œuvre par les autorités sanitaires. La cause du décès a été découverte il y a quelques jours après l’autopsie de la dépouille. Les détails sur ce premier décès par le virus de la grippe porcine manquent énormément, les autorités sanitaires voulant éviter au maximum la médiatisation de cette affaire. Une telle annonce aura comme conséquence directe de nourrir la panique parmi la population. Pour revenir à l’évolution de la maladie en Algérie, les autorités sanitaires ont annoncé un nouveau cas confirmé détecté à l’aéroport international d’Alger. Il s’agit d’un algérien rentré au pays via l’aéroport de Frankfurt. Le passager souffrait des symptômes de la grippe. Il a été admis à l’hôpital de référence d’El Kettar.

Deux autres cas suspects ont été également découverts au niveau du même aéroport avant d’être évacués vers l’hôpital d’El Kettar pour les analyses. Il est à noter que l’approche de la rentrée scolaire prévue cette année le 13 septembre prochain fait craindre le pire. Le gouvernement s’active sur tous les fronts pour se préparer à une éventuelle propagation du virus dans les écoles notamment avec la saison automnale propice à la progression de la grippe. Le ministère de tutelle est sur la brèche depuis le début du mois d’aout pour trouver une nouvelle stratégie de lutte contre l’évolution de la grippe A en Algérie. Les réunions se multiplient et les décisions pleuvent tous les jours. La dernière en date a été la décision du ministère de l’Education nationale de consacrer le premier cours de cette année scolaire à la prévention contre la grippe porcine. Les élèves, tous cycles confondus, vont recevoir de précieuses informations sur les moyens de prévenir la contamination par le virus H1N1.

Autre nouvelle un spot publicitaire audiovisuel réalisé par le ministère de tutelle en collaboration avec l’Institut national de la santé publique (INSP) sera diffusé sur la chaîne nationale. Parmi les autres mesures phares de cette nouvelle stratégie de prévention la mise en place d’une commission interministérielle chargée de trouver la meilleure stratégie de prévention. Cette commission va prendre en considération l’évolution de la situation concernant le nombre de cas confirmés. Le gouvernement a aussi renforcé le système de surveillance destiné à détecter les personnes porteuses du virus de la grippe A sur nos frontières. Le dispositif mobilisé 24h/24h a un double objectif: détecter les cas de grippe A chez les personnes qui viennent de l’extérieur du pays.

B.M.
Avec Le Financier

Article précédentBouteflika donne ses directives au gouvernement : Un Fonds pour le développement des énergies renouvelables
Article suivantFoot. Algérie 1- Zambie 0