Après les critiques, vient le soutien à l’Algérie. Les Etats-Unis se sont montrés compréhensifs avec l’Algérie et ont reconnu par la voix d’Hillary Clinton, la secrétaire d’Etat américaine, que « personne ne sait mieux que l’Algérie combien les groupes terroristes sont impitoyables. »

En effet, l’Algérie a malheureusement une longue expérience dans la menace terroriste. Elle « a mené une guerre terrible contre les terroristes durant plusieurs années et avec de grandes pertes de vie », a reconnu la secrétaire d’Etat américaine. L’Algérie était dans l’impasse, d’après Hillary Clinton qui reconnaît que l’attaque d’In Aménas « est un acte de terreur. Les auteurs sont des terroristes. Ce sont eux qui ont attaqué cette installation et pris en otage les Algériens et d’autres personnes venues du monde entier qui vaquaient à leurs occupations quotidiennes » a-t-elle soutenu.

Interrogée sur la prise d’otages dans le site gazier d’In Amenas où les troupes spéciales de l’Armée nationale populaire (ANP) ont donné l’assaut pour neutraliser les ravisseurs, Mme Clinton a répondu qu’il s’agissait d’une situation « extrêmement difficile et dangereuse ». Et d’ajouter « lorsque vous traitez avec les terroristes, la vie n’est, en aucune façon, précieuse pour eux ». Il faut rappeler que tout comme l’Algérie, les Etats-Unis avaient affirmé qu’ils ne négocient pas non plus avec les terroristes.

Hillary Clinton a rappelé le soutien des Etats-Unis à l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme, et a précisé qu’ils « sont prêts à renforcer leur soutien à l’Algérie dans le cadre de la lutte mondiale contre l’extrémisme violent et le terrorisme dans le monde entier ».

La rédaction avec APS