Le parlement iranien, dominé par les conservateurs, a mis en place une commission spéciale pour suivre la situation des personnes arrêtées lors des manifestations de protestation contre les résultats de la présidentielle et la réélection de Mahmoud Ahmadinejad.

« La première réunion de cette commission a eu lieu hier après-midi » (dimanche), a déclaré le député conservateur Hossein Sobhani-Nia, a rapporté l’agence semi-officielle Ilna.

La commission a été créée sur ordre du président du parlement, Ali Larijani et a demandé notamment de pouvoir visiter les lieux de détention des prisonniers, a-t-on indiqué de même source.

Selon les chiffres publiés par les médias officiels, entre 1.000 et 2.000 personnes ont été arrêtées lors des manifestations de protestation. Les autorités ont affirmé que la plupart ont été libérées.

De nombreux responsables réformateurs et journalistes ont également été arrêtés au cours des dernières semaines.

La presse a rapporté ces derniers jours la mort en prison de deux jeunes manifestants.

Article précédentC'est qui le Boss ?
Article suivantPluies torrentielles en Chine: 38 morts, 13 disparus