Après avoir rencontré l’ancien premier ministre, Ali Benflis, la délégation de l’Union européenne s’est réunie, à la fin de la journée de mercredi, avec une délégation du FFS. « A sa demande, une délégation de l’Union européenne conduite par M.Bernard Savage, chef division Maghreb du service européen pour  l’action extérieure, a été reçue, aujourd’hui, par la direction du FFS », a précisé  le communiqué repris par l’APS.

Les deux parties ont procédé à « l’évaluation » des relations Algéro-UE  et «des programmes en cours (programme spring) » de même que « les nouvelles  mesures migratoires prises par l’UE et l’impact sur nos compatriotes », a souligné  la même source.

« Les accords transatlantique-Union européenne-USA et leur impact  sur les pays tiers, notamment l’Algérie », et « la politique de l’UE en direction  de l’ensemble maghrébin au-delà des relations bilatérales avec chaque pays »,  ont également été abordés lors de la rencontre.

Le FFS a présenté son initiative pour une conférence nationale  de consensus, à ses hôtes européens, avec qui, « les échanges ont été francs  et cordiaux », a conclu le document.

Le FFS propose une conférence nationale de consensus afin de « faire sortir le pays de la crise ». Mais le parti, qui a entamé des rencontres avec les partis politiques et personnalités nationales, n’a rien dévoilé de son projet, préférant se présenter à chaque fois avec « une feuille blanche ».

E. W.

Article précédentJournée internationale des droits de l’enfant : l’Algérie a encore des progrès à faire
Article suivantEconomie.Une rencontre algéro-française prévue le 1 et le 2 décembre à Alger