La pornographie en ligne est la bête noire des autorités indonésiennes pendant le mois saint. « Nous allons bloquer plus encore les sites pornographiques pendant le ramadan, mais cela ne signifie pas que nous allons permettre à ces sites de fonctionner le reste de l’année » a promis le ministre indonésien de l’Information et des Communications, Tifatul Sembiring, au cours d’une conférence de presse.

L’opération va jusqu’à la délation, puisque le ministre invite même les Indonésiens à pointer du doigt les sites pornographiques non-recensés par les autorités.

En 2010, cette campagne avait déjà été mise en place. 200 fournisseurs s’étaient engagés à filtrer les contenus pornographiques, 90 % du trafic aurait été arrêté.

AB

Article précédentPlus de 164 000 visas d’entrée en France pour les Algériens en 2011
Article suivantBusiness school aux Etats-Unis pour les Algériens