Sous le slogan « Notre priorité, l’égalité des droits », l’Union des Etudiants Algériens de France (UEAF) appelle tous les étudiants algériens et étrangers à une action de mobilisation, demain jeudi, à 14h devant la préfecture de Seine-Saint-Denis afin de revendiquer le retour du changement de statut pour les étudiants algériens.

Pour revendiquer leur droit au changement de statut, garanti par l’accord Franco-Algérien du 27 décembre 1968 et la réglementation existante, les étudiants algériens ont décidé de se mobiliser demain jeudi, à 14h devant la préfecture du 93 pour dénoncer le refus de la préfecture de Seine-Saint-Denis, de leur demande de changement de statut. Ces étudiants qui bénéficiaient jusqu’ici du droit au changement de statut «étudiant» à «salarié» ou «commerçant», ne comprennent pas pourquoi leurs demandes de rendez-vous pour le dépôt d’un dossier sont rejetées.

Dénonçant les agissements «hypocrites» et les mesures discriminatoires, prises par la préfecture, qui refuse d’accepter le changement de statut des étudiants les exposant au risque de devoir quitter le Territoire Français en raison de la non-compatibilité de leur visa d’entrée « étudiant » avec leur situation actuelle  « salarié ou commerçant », l’UNEF et l’UEAF jugent incompréhensible et inacceptable cette attitude.

Evoquant une décision arbitraire de la préfecture, l’UNEF et l’UEAF s’interrogent sur ce changement de pratiques qui «intervient à ce moment, alors même qu’aucune modification légale n’a été remarquée concernant le changement de statut et les accords franco-algériens. Cette situation est d’autant plus étonnante qu’elle n’est circonscrite qu’au département du 93. », lit-on sur le communiqué publié sur la page Facebook de l’Union des Etudiants Algériens de France.

l’UNEF et l’UEAF vont plus loin en déplorant la situation critique dans laquelle se trouvent les étudiants algériens et étrangers en France et ce, en dépit de toutes les promesses du gouvernement français de changer la loi. C’est donc pour appeler au retour de la possibilité de changement de statut pour les étudiants algériens dépendant de la préfecture du 93, la régularisation de tous les étudiants lésés par les décisions de la préfecture, le traitement automatique de leur demande de changement de statut et la régularisation de tous les étudiants sans papiers que L’UNEF et l’UEAF appellent les étudiants à se mobiliser demain.

Nourhane. S.

Article précédentEnseignement supérieur : L’Université algérienne impopulaire sur le web
Article suivantUn musulman brûlé vif dans une cage ! Empêchons Daech de déshonorer encore notre religion