Au moins 18 migrants sub-sahariens ont été tués dans un incendie qui s’est déclenché ce mardi matin dans un centre d’accueil de réfugiés situé dans la wilaya d’Ouargla. On déplore également 43 autres blessés, nous apprend la Protection Civile. Ce bilan demeure encore provisoire, souligne la même source. 

Dans une déclaration au correspondant de l’AFP à Alger, le colonel Farouk Achour de la Protection Civile a explique que « l’incendie s’est déclaré à 3 heures, tuant 18 personnes et en blessant 43 autres à Ouargla ». Selon les explications du même responsable,  il y avait plus de 600 personnes sur ce site. Il s’agit  d' »un hangar avec toutes les commodités mis à leur disposition par les autorités locales et aménagé par ces migrants », relève le colonel Achour. Cependant, selon des sources locales contactées par nos soins, ce hangar était insalubre et ne convenait même pas pour accueillir « des animaux », dénoncent nos sources qui rendaient régulièrement visite à ce camp de réfugié improvisé.  L’incendie aurait été provoqué par un chauffage de fortune. Un appareil de chauffage très défectueux. Mais pour confirmer cette version des faits, une enquête a été ouverte par la police scientifique.