Info Algérie1 : Le spectaculaire limogeage de Abdelaziz Belkhadem, ministre d’État et conseiller spécial du président de la république Abdelaziz Bouteflika a fait couler beaucoup d’encre, non pas par le licenciement dont il a été l’objet, mais par la façon assassine de sa décapitation publique qui a donné lieu à beaucoup de spéculations quant aux raisons de ce brutal débarquement .

Des sources autorisées ont confié à Algérie1, au cours d’un entretien à bâtons rompus, que le renvoi du désormais ex conseiller avait pour origine, entre autres, un rapport qui a fait mauvaise impression.

« Lundi soir, le 25 aout, le président était mis au courant de la présence du ministre conseiller spécial à une réunion de l’opposition (photo), au cours de laquelle, il siégeait en compagnie de Ali Benflis, Ahmed Benbitour, Sid Ahmed Ghozali…sans l’accord du président. Celui-ci a estimé que le conseiller avait outrepassé ses prérogatives en s’arrogeant des libertés qui pouvaient laisser les observateurs imaginer une implication quelconque du président dans cette initiative qui a été considérée, à juste titre comme une trahison ».

La suite sur Algerie1

Revue de presse. Les véritables raisons du renvoi de Belkhadem
Notez cet article