L’École supérieure algérienne des affaires (ESAA), a organisé, dimanche, à l’hôtel Aurassi, une cérémonie de remise des diplômes à 186 de ses étudiants. Plusieurs personnalité issues du monde de la politique et de l’entrepreneuriat, à l’instar du ministre du Commerce, Ahmed Saci, de l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, le PDG du group Amor Benamor, Mohamed Laïd Benamor, et l’homme d’affaires franco-algérien, Karim Oumnia, propriétaire des marques Baliston et Glagla Shoes, ont prix la parole pour féliciter les lauréats.

Le premier à avoir pris la parole c’était le présidant de la Chambre algérienne du commerce et d’industrie (CACI) et vice-président du forum des chefs d’entreprises (FCE), Mohamed Laïd Benamor. Dans son allocution, M. Benamor a félicité les diplômés de la promotion 2017 baptisée au nom de l’ingénieur et homme d’affaires algérien Karim Oumnia, en les remerciant d’avoir contribué à hisser l’ESAA à la première place du classement national.

Le ministre du Commerce, pour sa part, a également félicité les diplômés de la promotion Karim Oumnia en leurs assurant que les portes du ministère leurs sont ouvertes pour d’éventuelles projets. Selon lui, ces lauréats sont une «valeur ajoutée au marché du travail renforcé par des compétences avérées». «L’Algérie récolte aujourd’hui les fruits de ce partenariat dans le domaine de la formation (…) grâce à la sagesse des dirigeants des deux pays qui ont ouvert la voie à un rapprochement fructueux dans la perspective du renforcement de ce partenariat d’exception. L’objectif étant aussi, de rapprocher les deux peuples grâce à des nouvelles initiatives dans des domaines aussi divers que variés», a-t-il déclaré.

A son tour, l’ambassadeur de France, a pris la parole pour féliciter les lauréats de la promotion Karim Oumnia, exprimant sa «satisfaction» au vu du nombre important des diplômés cette année. Le diplomate a mis un point d’honneur à souligner le fait que cette école concrétise le partenariat algéro-français. «Je suis heureux de voir l’élite algérienne de demain formée dans cette école», a-t-il souligné, ajoutant que le but de la France était de promouvoir son modèle académique et s’appuyer sur le réseau des diplômés de l’ESAA avec celui de France Alumni Algérie, qui constitue un vivier de partenaires pour les entreprises françaises, mais aussi un réservoir de ressources humaines formées selon les standards français.

Le dernier à monter à la tribune est Karim Oumnia. L’homme d’affaire a raconté sa « success-story » malgré les divers obstacles auxquels il a dû faire face en France. En présence de l’ambassadeur de France, il a décrit les difficultés auxquelles font face les Maghrébins pour trouver du travail en France. M. Oumnia, s’est lui aussi livré à l’exercice des conseils aux diplômés.

À la fin de la cérémonie, les majors de promotion ont été honorées par le ministre du Commerce. Le président du FCE, Ali Haddad, qui était également présent à la cérémonie, a remis quelques diplômes.

Notons que l’Ecole Supérieure Algérienne des Affaires (ESAA) est née d’un accord intergouvernemental algéro-français.

Massi M.

L’École supérieure algérienne des affaires (ESAA)/ Grande cérémonie pour honorer les diplômés du cru 2017
Notez cet article