Le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, s’est déplacé, ce samedi, au chantier du nouveau de stade de Baraki. La visite était «inopinée», a signalé la tutelle sur sa page «Facebook».

Sur place, le premier responsable du secteur n’a trouvé que peu d’ouvriers. Pourtant, le projet doit être livré à la fin de l’année en cours. «Constatant le faible nombre d’ouvriers présents aujourd’hui et devant le retard important qu’accuse le projet, Monsieur le Ministre a annoncé l’organisation dans les plus brefs délais d’une visite officielle avec l’ensemble des acteurs concernés par ce projet afin de donner une plus grande impulsion aux travaux et permettre la livraison du stade de Baraki dans les délais impartis».

En d’autres termes, le ministre veut faire pression sur les différents intervenants pour que le stade soit opérationnel avec le début de l’année prochaine. Il faut rappeler que les travaux de ce stade, qui sera d’une capacité de 40 000 places, ont débuté en 2009. C’est la société chinoise CRCEG (China Railway Construction Engineering Group) qui a été chargée de le réaliser. Sa livraison a été différée à plusieurs reprises.

Au début du mois en cours, un responsable de l’entreprise turque Mapa Insaat, partenaire de l’ETRHB dans la réalisation de ce projet, a déclaré devant les élus de l’APW de Tizi Ouzou que les délais allaient être repoussés en raison des retards cumulés par les responsables de la wilaya (DJS) dans le déblocage des chèques. Promis depuis près d’une décennie, la livraison de ces stades pourrait être différer une nouvelle fois.

Elyas Nour

Chantier du stade de Baraki / Faisant une visite inopinée, Mohamed Hattab ne trouve presque personne  
4.6 (92%) 5 votes