Par F | janvier 30, 2013 10:15
côte d'ivoire

Le match qui opposera aujourd’hui, mercredi, l’Algérie à la Côte d’Ivoire ne sera guère “un match de gala”, a averti le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Sabri Lamouchi. ”En dépit du fait que nous sommes qualifiés, nous serons très déterminés et très appliqués face à l’Algérie. Ce sera tout sauf un match de gala” a affirmé le coach ivoirien lors de la conférence de presse d’avant match qui s’est tenue hier mardi à la salle de conférence du stade qui abritera cette rencontre sans enjeu pour les Verts puisqu’ils ont d’ores et déjà éliminés.

Ceci dit, Vahid Halilhodzic, le coach national avait assuré qu’il est important de tout faire pour “finir le tournoi avec les honneurs”. Dans ce contexte, Sabri Lamouchi ne veut surtout pas que les joueurs ivoiriens se relâchent et produisent sur le terrain une prestation médiocre.  ”C’est un match comme tous les autres. Nous préparons ce match contre l’Algérie de la plus sérieuse des manières”, a souligné dans ce sens le sélectionneurs des “Éléphants ivoiriens” d’après lequel “la meilleure façon de préparer le quart de finale c’est d’être le plus appliqué le plus déterminé contre l’Algérie”. Les joueurs ivoiriens devront, dans ce sillage, “entrer dans le match le plus rapidement possible pour marquer et ne pas se mettre en difficulté”, a insisté Sabri Lamouchi qui, semble-t-il, a bien motivé ses troupes. Et pour cause, les joueurs ivoiriens n’ont pas oublié l’amère élimination lors du quart de finale de la CAN 2010 organisée en Angola. A cette époque-là, l’Algérie a brillamment battu la Côte d’Ivoire à la suite d’un match haletant. L’Algérie avait évincé ainsi de son chemin la puissante Côte d’Ivoire pour rejoindre le dernier carré des demi-finalistes.

Aujourd’hui, tout porte à croire que les ivoiriens tiendront à prendre leur revanche. Mais gare à l’euphorie, a prévenu Sabri Lamouchi.  ”J’ai vu les matchs contre la Tunisie et le Togo, l’équipe d’Algérie a produit du beau jeu mais elle a pêché par manque de réalisme et de réussite”, a estimé le coach des Éléphants selon lequel “c’est trop facile de dire qu’il a manqué peu de choses mais quand on regarde le match, les Tunisiens ont été très réalistes et les Algériens malchanceux. Je suis navré pour eux”.


  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print