Les équipes d’Angola et du Mali ont livré un match riche en rebondissements, se séparant sur un score de parité (4-4) en match d’ouverture de la 27e Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN-2010), Groupe A, disputé dimanche soir à Luanda. Malmenés et copieusement dominés par les Angolais en première mi-temps, les coéquipiers de Seydou Keita sont revenus après la pause totalement revigorés, réalisant une fin de match époustouflante. Menés 2 à 0 à la mi-temps, puis 4 à 0 à un peu plus de dix minutes de la fin, les Aigles maliens ont réalisé l’exploit de revenir à quatre partout, marquant les 3e et 4e buts dans les arrêts de jeu (90+4 et 90+5).
Pourtant, les « Palancas Negras » (les Antilopes noires) qui évoluaient devant leur public ont entamé le match tambour battant, mettant souvent à rude épreuve la défense malienne, notamment par le trio Flavio – Gilberto – Manucho.
A la 37e minute de jeu, Flavio annonce la couleur en ouvrant le score d’une magnifique tête, reprenant un centre de la gauche sur coup franc tiré par Gilberto. Il réédite l’exploit cinq minutes après (42), de la tête également sur un centre, de la droite cette fois-c, effectué par Mabinda.
Après la pause, les Angolais ajoutent deux autres buts sur penalties marqués par Gilberto (68e) et Manucho (74e) scellant à 99% le sort du match. Mais les coéquipiers de Kanouté allaient effectuer un sursaut inattendu. Keita, entré en jeu à la place de Maïga (35e) inscrit le premier but malien (78e), suivi d’un second réalisé par Kanouté (90e).
Alors que l’on s’acheminait vers une victoire angolaise, Seydou Keita redonne de l’espoir à ses coéquipiers en trouvant le chemin des filets (90e+4).
Une minute plus tard (90è+5) Yatabaré remet les pendules à l’heure au grand dam des 50.000 supporters angolais qui n’en croyaient pas leurs yeux, après cet extraordinaire renversement de situation, unique dans les annales de cette compétition qui promet beaucoup.
Les équipes d’Algérie et du Malawi qui figurent dans le même groupe (A), entreront en lice lundi à Luanda à partir de 14h45 (heure algérienne).

APS