MV Blida-Pirates somaliens : 7 millions de dollars de rançon ou la mort au couteau pour les 17 otages algériens

0
117

Les pirates somaliens détenant le MV Blida demandent 7 millions de dollars de rançon aux proprétaires du navire contre la libération des 17 membres algérien de l’équipage, retenus en otages depuis le 1 er janvier 2011. «Nous exigeons 7 millions de dollars comme rançon”, a déclaré Mohamoud Haji Ismail, le porte-parole autoproclamé des pirates qui a été contacté par le site d’information somaliareport.com, mardi soir. Ce dernier a menacé de tuer les otages si l’argent n’est pas versé, rapporte la même source.

“Les otages passés au couteau”

Le porte-parole, répondant à un discours prononcé par le ministre algérien de la Justice Tayeb Belaiz qui a affirmé que le gouvernement algérien ne paierait pas une rançon, a juré de se venger.
«Si les propriétaires du navire ne payent pas la rançon, on s’en fout. Nous allons poursuivre notre mission. Des négociations sont en cours avec les propriétaires, mais nous ne sommes pas satisfaits de l’offre. Notre dernier message est que nous passerons les otages au couteau si notre demande de rançon n’est pas satisfaite “, a averti le porte-parole en colère.

A une question sur l’état de santé des otages, Ismail a déclaré que les membre du MV Blida se trouvent dans un mauvais état, une situation qui risque de se dégrader avec le temps car “la plupart d’entre eux sont agées et il y a pénurie de nourriture.”

Selon somaliareport.com, le porte-parole des pirates ne pouvait pas répondre à la question concernant la nature des marchandises que le navire transportait, malgré que le MV Blida est détenu par eux depuis près de huit mois, et semblait éluder les questions les plus simples. Seule l’argent de la rançon l’intéresse.

Rappelons, qu’au moment de l’attaque par les piartes somaliens, le MV Blida avait à son bord 27 marins (17 Algériens, 6 Ukrainiens, deux Philippins, une jordanienne et une indonésienne) y compris le capitaine du navire, qui est ukrainien.

Le navire a été détourné le 1er Janvier 2011 à environ 130 miles nautiques au sud-est de Salalah, alors qu’il s était en route pour Dar es Salaam, en Tanzanie à partir de Salalah à Oman.

Notons qu’ à ce jour 28 navires et 654 otages sont détenus par des pirates au large des côtes de la Somalie, précise la même source.

RAF