Alger « est dans un état de vétusté et de dégradation avancé »

0
331

Le directeur de l’urbanisme reconnaît sans aucun faux-fuyant cette réalité amère : « La capitale est dans un état de vétusté et de dégradation avancé » !  Selon Ali Bensaad, « les extensions dans les terrasses, la pose de parabole, la négligence et le facteur humain ont contribué à transgresser le paysage et dénaturer l’environnement », a-t-il expliqué au cours d’une table ronde organisée par la wilaya d’Alger pour la présentation du Plan Blanc relatif à la réhabilitation de la politique du logement à Alger.

Ali Bensaad a rappelé, à cette occasion, « l’urgence » de valoriser le parc immobilier pour redonner à la Capitale « la place qui lui revient, selon les standard internationaux ». Pour ce faire,  il faudra mener une opération de réhabilitation qui ne devra pas être une « opération de circonstance ou de simple ravalement de façades, mais de préserver le patrimoine pour assurer sa pérennité et la reprise totale des immeubles pour les rendre viables et conformes à l’environnement », a-t-il plaidé.

« Il faut mettre fin à l’agression sauvage menée par nous-même. Ainsi l’entretien touchera les terrasses des immeubles, les façades, l’enfouissement des câbles électriques et téléphonique pour mieux aérer la ville et la rendre plus visible pour le citoyen », a-t-il encore assuré avant d’ajouter que « pour la réhabilitation d’Alger, tout a été bien étudié, y compris la couleur des façades des immeubles pour qu’ils soient plus attractifs et conformes à l’environnement. Tout ce qui est agressif sera éradiqué pour le remplacer par une esthétique élaborée », a-t-il expliqué en dernier lieu.