Lu sur Metro.fr, qui fait le tour des équipes qui ont décroché leur visa pour la Coupe du monde 2014 ces dernières 24 heures.

Jamais dans l’histoire des barrages d’un Mondial une équipe ne s’était qualifiée au retour après une manche aller perdue 2 à 0. La France l’a fait en s’imposant chez elle au retour 3 à 0 contre l’Ukraine. Les Bleus échappent à un nouveau séisme trois ans après la grève de Knysna au Mondial 2010.

One two three, viva l’Algérie !

Les mêmes cinq équipes africaines qui étaient en Afrique du Sud seront elles aussi présentes au Brésil. Le Nigeria a été le premier samedi à décrocher son billet en sortant l’Éthiopie, imité par la Côte d’Ivoire qui a éliminé le Sénégal, et dimanche par le Cameroun, au détriment de la Tunisie.  Le Ghana, facile vainqueur de l’Egypte à l’aller (6-1), les a rejoints logiquement, les Pharaons gagnant en vain au retour (2-1).

Le dernier billet s’est joué entre l’Algérie et Burkina Faso (aller 2-3), mardi soir. Avec une victoire des Fennecs 1 à 0, ils obtiennent leur qualification pour une quatrième Coupe du monde. A Blida, comme un symbole, c’est le vétéran Bougherra qui a marqué le but de la qualification algérienne (1-0). Ce match s’est déroulé dans un contexte brûlant, sous la surveillance de 5 000 policiers. Juste avant le match, une quarantaine de supporteurs algériens ont été blessés dans des bousculades à l’entrée du stade de l’enceinte sportive de Blida, à 50 km d’Alger.

Notez cet article