Gemalto, c’est le nom de la société française choisie par les autorités algériennes pour concevoir la sécurité des numériques des passeports biométriques algériens. La décision a été prise par l’Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie qui cherche à accélérer la production de ses passeports en réduisant les coûts et la durée de la transition du système de passeports classiques aux documents biométriques.

 

Pour sa part, la société française, Gemalto indique dans un communiqué qu’elle  fournira aux autorités algériennes « sa couverture électronique Sealys et son logiciel embarqué eTravel ». Il s’agit d’une technologie, explique Gemalto, qui permettra « d’assurer le déploiement rapide du passeport électronique tout en améliorant l’expérience voyageur des citoyens algériens ». « Ainsi, l’Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie gagnera en performance et en réduction du coût d’émission des passeports électroniques. De plus, les couvertures électroniques Sealys de Gemalto sont conformes aux exigences de haute qualité et de durabilité du programme algérien, offrant une excellente résistance pendant toute la durée de vie du passeport électronique », assure encore cette entreprise française.

Il est à signaler que l’Algérie emboite ainsi le pas au Maroc qui, lui-aussi, a déjà fait appel à cette société pour la réalisation des passeports biométriques nationaux.  A ce sujet, la Direction de l’Hôtel des Monnaies de la Banque d’Algérie a reconnu avoir besoin d’un « partenaire fiable pour nous assurer que les passeports électroniques seraient délivrés dans les meilleurs délais aux citoyens dans tout le pays ». « Gemalto  offre un niveau de service élevé, notamment des capacités de redondance de son système de production pour nous permettre d’assurer l’émission et le bon déroulement du programme à toutes les étapes », conclut cette direction de la Banque d’Algérie.

Soulignons enfin que Gemalto est présenté comme le leader mondial de la sécurité numérique avec un chiffre d’affaires 2013 de 2,4 milliards d’euros. Présent dans 44 pays, Gemalto emploie plus de 12 000 salariés travaillant depuis 85 bureaux et 25 centres de Recherche et de Développement logiciel.

Notez cet article