Selon les statistiques de l’Ecole supérieure d’informatique (ESI) près de 94% de bacheliers ont procédé à leur préinscription pour la prochaine rentrée universitaire.

L’étape de préinscription qui se fait en Algérie en ligne à travers le site insbac.onec.dz a déjà commencé puisque quelques 211.073 ont déjà rempli leur fiche de vœux en fonction de leur choix en ligne sur le nombre global de 224.923 bacheliers soit un taux avoisinant les 93,84%, selon les statistiques fournies jeudi dernier par l’Ecole supérieure d’informatique (ESI).

93,84% bacheliers (224.923) ont entamé jeudi dernier leur préinscription pour la prochaine rentrée universitaire, selon la même source qui a explique que l’étape d’introduction des vœux est actuellement en cours et a permis à 220.972 nouveaux bacheliers de procéder aux signatures, soit 98,24% du nombre global des bacheliers. Il est à noter que le taux de préinscrits pour la prochaine rentrée universitaire avoisinait mercredi les 64,95%.

Pour ce qui est du nombre d’inscrits dans chaque filière, l’Ecole Supérieure d’Information a souligné que la spécialité de sciences expérimentales arrive en tête avec 94.677 inscriptions, suivie de la filière lettres et philosophie (45.974), puis gestion et économie (27.617), langues étrangères (19.368), techniques-mathématiques (11.986) et mathématiques (11 497).

Ainsi, les nouveaux bacheliers qui procéderont durant la période allant du 2 au 7 août prochain aux inscriptions finales ont rempli leur fiche de vœux dans le cadre de la première étape des préinscriptions. Actuellement faut-il le noter les fiches de vœux des nouveaux bacheliers seront traitées en fonction des moyennes fixées pour chaque filière et ce durant la période allant (du 12 au 20 juillet). Cette étape sera suivie par celle des recours qui se déroulera jusqu’au 26 juillet.

Rappelons que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, a affirmé récemment à Alger que le mode d’inscription et d’orientation des nouveaux bacheliers via lnternet « s’est révélé efficace et a permis d’assurer l’équité sur la base du mérite ». Selon ce dernier, depuis le lancement de ce mode d’inscription en 2007, le nombre de recours a nettement baissé.

Pour leur faciliter l’étape de préinscription, tous les nouveaux candidats ont bénéficié de tous les moyens matériels et humains, à l’instar des journées portes ouvertes organisées au niveau de tous les établissements universitaires. Il est à rappeler que le taux de réussite aux épreuves du Baccalauréat s’était amélioré pour la session juin 2014 (45,01 %). Une nette amélioration a été constatée dans les filières scientifiques, technologiques et les mathématiques.