Une journée après la rencontre entre le premier ministre Abdelmalek Sellal et le PDG de General Electric (GE) à Washington, la compagnie américaine a annoncé, mercredi, la commande par l’Algérie de 8 turbines à gaz pour un montant de 156 millions de dollars.

« Les nouvelles commandes sont les dernières d'une série d'accords importants portant sur la fourniture de technologie de production d’électricité annoncée l'an dernier entre GE et l’industrie de l'énergie en Algérie. La croissance de la demande énergétique en Algérie est estimée à un taux annuel moyen d'environ 14%, passant d'environ 12 GW à 20 GW d'ici 2017. Le gouvernement investit activement dans le secteur de l'énergie afin d’augmenter la capacité de production », annonce le communiqué de General Electric.

Advertisement

« Avec une meilleure efficacité et la flexibilité de l'opérateur, nos turbines à gaz aérodérivatives TM 2500+ démontreront comment la technologie électrique sur site peut assurer la disponibilité de l'électricité pour les clients municipaux et industriels à travers tout le territoire algérien », a déclaré Lorraine Bolsinger, PDG de Power & Water’s Distributed Power, filiale de GE. « GE s'engage à être le partenaire de la croissance du pays en appuyant le développement des infrastructures énergétiques du pays et en soutenant la création d’emplois et la formation », a-t-elle ajouté.

General Electric, leader mondial dans le domaine de l’électricité, va construire en Algérie, en partenariat avec Sonelgaz, des usines de fabrication de transformateurs électriques.

E. Wakli