L’aéroport international Houari Boumediene d’Alger sera doté avant 2018 d’une extension pouvant accueillir jusqu’à 10 millions de voyageurs par an. C’est ce qu’a annoncé officiellement le Premier ministre, Abdelmalek Sellal lors d’une visite de travail à l’aéroport d’Alger, hier jeudi.

Visant à renforcer le trafic aérien, une extension pouvant accueillir plus de 10 millions de voyageurs par an sera construite au niveau de l’aéroport international Houari Boumediene d’Alger. La durée de la réalisation des travaux de l’extension a été fixée à 40 mois, soit avant la fin de 2018, a affirmé le Premier ministre Abdelmalek Sellal lors d’une visite de travail effectuée jeudi dernier durant laquelle il a procédé la pose de la première pierre des travaux de réalisation de ce nouveau terminal d’une capacité de 10 millions de passagers par an.

Mettant l’accent sur l’importance pour l’avenir de l’Algérie d’un projet qu’il qualifie de grandiose, Sellal a affirmé que la réalisation de cette extension qui sera située entre le terminal 1 (international) et le nouveau salon d’honneur, sur une superficie de 73 hectares, selon la fiche technique du projet, s’inscrit dans le cadre du programme d’aménagement de l’aéroport d’Alger. « C’est une entreprise chinoise qui est chargée des travaux de la construction de l’extension. Elle s’engage à livrer le projet dans un délai de 40 mois, soit en 2018 », a expliqué le Premier ministre algérien.

Un projet d’une valeur de 90,299 milliards de dinars.

S’agissant du coût du projet, le Premier ministre a souligné qu’une «enveloppe financière de 90,299 milliards de dinars a été dégagée pour accomplir ce projet ».  Pour ce qui est du financement du projet, Sellal a affirmé qu’il sera financé sur les fonds propres de la société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA) et par des crédits bancaires remboursables sur vingt ans. Dans une déclaration à l’APS, le P-dg de la SGSIA, Tahar Allache a indiqué que «la première étape du schéma directeur d’aménagement de l’aéroport d’Alger se fait du côté ouest de l’aéroport, soit la nouvelle aérogare, alors que la seconde étape concerne le côté est, à savoir la réalisation d’une troisième aérogare d’ici à 2032 ».

Une ligne de métro et de transport ferroviaire vers l’aéroport d’ici 2020

Autre bonne nouvelle, l’aéroport international Houari Boumediene sera desservi d’ici 2020 par une ligne de métro qui facilitera l’accès au million de voyageurs par an. La ligne de métro viendra d’El Harrach et passera par Bab Ezzouar. Une ligne ferroviaire venant également de Bab Ezzouar permettra un meilleur accès à l’aéroport d’Alger.

 

Notez cet article