Plusieurs centaines de manifestants ont commencé une marche dans les rues d’Alger pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une atteinte à la personne sacrée du Prophète Mohamed (QSSSL). Des manifestants ont réussi, en dépit d’une très forte présence policière, à marché jusqu’à la rue Hassiba Ben Bouali en passant par la Place du 1er Mai, a-t-on constaté. 

Actualisé à 17 H 15 : l’Agence Air Algérie du boulevard Zighoud Youcef symbolise très bien la violence des affrontements qui ont opposé des centaines de jeunes émeutiers aux forces de la Police ce vendredi à Alger. Tout a été saccagé dans les locaux de cette agence où des émeutiers ont tout cassé et détruit. 

Air Algérie 1

aIR aLgérie 3

Air dz

Actualisé à 17 H 00 :  Les policiers ont repris le contrôle du boulevard Che Guevara grâce à  l’utilisation de gaz lacrymogènes et les camions chasse-neige. Aucun manifestant ne se trouve dans les alentours du Parlement. Des renforts policiers ont été également dépêchés sur les lieux au niveau de la Rue Assellah Hocine où la circulation automobile a été suspendue. L’accès au Boulevard Zighoud Youcef a été aussi fermé par la Police qui continue d’affronter des groupuscules de jeunes émeutiers au niveau de la rue Tanger et les rues avoisinantes au boulevard Mustapha Benboulaid. 

10922863_10205895540846559_7167747337573536536_n

Actualisé à 16 H 25 : les affrontements entre les manifestants et les policiers se poursuivent à Alger. Des jeunes émeutiers attaquent avec des blocs de pierre les forces de l’ordre au Square Port Saïd, au boulevard Che Guevara et au boulevard Zighoud Youcef, a-t-on constaté. Une agence d’Air Algérie a été prise pour cible et d’importants dégâts matériels ont été déplorés. Les vitres de l’hôtel Safir ont été aussi attaqués. Plusieurs voitures ont été aussi caillassées.  Cependant, les policiers ont réussi à repousser les manifestants jusqu’au square Port Saïd. Petit à petit, les forces de l’ordre reprennent le dessus pour et les manifestants ont commencé à se disperser. 

1511542_10205895537726481_1847386202589496340_n

Actualisé à 15 H 45 : des émeutes viennent d’éclater au niveau du Boulevard Che Guevara à Alger dans les environs du siège du Parlement Algérien. Des dizaines de manifestants affrontent en ce moment les forces de police qui tentent de déloger la manifestation « Je suis Mohamed » de ce boulevard névralgique de la capitale Alger. La tension est à son comble et plusieurs dizaines de jeunes affluent de la Casbah et de Bab El-Oued pour riposter, avec des jets de pierres, aux policiers qui utilisent des camions lanceurs d’eau pour disperser la foule. 

emeute alger 2

emeute alger

policiers emeute 1

« Khaybar Khaybar ya Yahud », crient ces manifestants dont la majorité sont des jeunes adolescents mobilisés par quelques « frères » juste après la prière du vendredi. La marche a commencé à partir de Sidi M’hamed (communément appelé Champ de Manoeuvres) à Alger-centre. Quelques slogans islamistes ont été également scandés par ces manifestants sortis dans les rues pour dénoncer la nouvelle Une de Charlie Hebdo où le Prophète est caricaturé. « Daoula Islamiya » (Etat Islamique), « Allayha namout oua Allayha Nahia » (Nous vivons pour elle et nous mourrons pour elle), crient avec enthousiasme ces manifestants en présence de nombreux policiers qui surveillent minutieusement les évolutions de cette marche.

14 H 30. Les policiers débordés par les manifestants dont le nombre ne cesse d’augmenter n’ont pas pu stopper cette marche. Un groupe de manifestants criant « Les Kouachi Chouhada ! » vient d’arriver à la Grande-Poste pour tenir son rassemblement. Des centaines de personnes ont été, en revanche, bloquées par les forces de l’ordre au niveau du Boulevard Amirouche. Mais d’autres centaines de manifestants se regroupent dans d’autres rues et boulevards de la capitale Alger. Plusieurs milliers d’Algérois ont finalement répondu favorablement à cette manifestation dans les rues.

https://www.youtube.com/watch?v=0p95yJyKZu8

14 H 45 : des centaines de manifestants ont réussi à tenir un rassemblement à la Place des Martyrs et au niveau du Square Port-Saïd à Alger-centre, a-t-on constaté. Des milliers de personnes organisent en ce moment une marche à Bab El-Oued. Plusieurs slogans extrémistes ont été entendus. « Djeich Chab mak ya Daech » (le peuple et l’armée avec toi Daech) ou « Mort à ceux qui dessinent le Prophète » ont été scandés sans aucune gêne par de nombreux manifestants. Le dispositif policier déployé sur les lieux à échoué à contenir les manifestants. Ces derniers ont réussi à marcher jusqu’au siège de l’APN, le parlement algérien, situé sur le front de mer à Alger-centre. Plusieurs centaines de manifestants ont foncé sur un barrage policier. Les forces de l’ordre ont matraqué plusieurs manifestants. Mais ces derniers sont passés en force. Ils se rassemblement à l’instant devant le bâtiment des députés Algériens.

Alger 3

aLGER manif

marche Alger 2

Notez cet article