Grâce à l’influence de son père, la fille d’un haut cadre au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) a bénéficié d’une bourse d’étude à l’étranger attribuée par la faculté d’informatique et d’électronique de l’Université des sciences et de technologie de Bab Ezzouar.

C’est à une fille privilégiée qu’est revenue une bourse d’étude à l’étranger très convoitée par les étudiants en post-graduation de la faculté d’informatique et d’électronique de l’Université des sciences et de technologie Houari Boumediène de Bab Ezzouar (USTHB). Très convoitée, cette bourse de quatre mois à l’université de Valencienne, dans le nord de l’Hexagone, dotée de la coquette somme de 4500 euros par mois, 2500 € de la partie française et 2000 € de la partie algérienne,  a été attribuée « par favoritisme à la fille de M. Haouchine Mustapha, directeur général au ministère de tutelle, qui a usé de son influence », dénoncent des étudiants en Master2, option « Réseaux et systèmes distribués (RSD) », à ladite faculté.

Advertisement

En effet, dans le PV de délibérations, Mlle Haouchine Z., n’arrive qu’à la…55e place du classement général des étudiants en M2 RSD pour l’année universitaire 2014/2015. La décision a été approuvée lors du Conseil scientifique de la faculté sus-citée, réuni le 11 de ce mois de février, auquel ont pris part 24 enseignants, tandis que cinq autres n’y ont pas assisté, selon les documents en notre possession.

Toutes nos tentatives de joindre durant l’après-midi les responsables du MESRS et de l’USTHB sont restées vaines.