La polémique qui s’est déclenchée, il y a une semaine, au sujet du service de maternité de l’hôpital de Constantine, vient de faire réagir les autorités publiques algériennes.

Ce samedi, c’est au tour du ministre de la Santé lui-même de faire le déplacement sur les lieux. «Un plan d’urgence va être mis en œuvre pour ce service», a promis sur place le ministre Abdelmalek Boudiaf. Il faut rappeler que dans la soirée du 21 juillet, la télévision nationale (ENTV) a diffusé un reportage sur cette maternité de Constantine. Les téléspectateurs ont été choqués par les conditions dans lesquelles se retrouvaient les patientes et les nouveaux-nés aussi. Trois femmes sur un même lit ! De même pour les bébés qui se retrouvent à trois dans le même bocal.

Enquête

Dès le lendemain de la diffusion de ce reportage, des travaux de réhabilitation ont été entamés. Pour accélerer les travaux, le Ministre de la santé a annoncé ce samedi que le service va être fermé. Les prestations de ce service seront transférés, « dans une semaine au plus tard », vers l’hôpital d’El Khroub, à une trentaine de kilomètres au sud de Constantine, a indiqué le Ministre. Dans la foulée, Abdelmalek Boudiaf a annoncé que les résultats de l’enquête diligentée au sujet de la gestion de ce service seront connus dans les prochaines 48 heures. Des responsables du CHU de Constantine sont vraisemblablement sur la sellette.

Elyas Nour