Gabegie / Des médicaments périmés depuis 25 ans remplissent les magasins de la PCH

0
1472

Intervenant sur les ondes de la radio nationale ce dimanche, le directeur général de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) M. Mohamed Ayad, a révélé que plus de 2,4 milliards de dinars de médicaments périmés avant leur distribution replissaient les magasins de la PCH. Certains d’entre eux sont périmés depuis 25 ans, a-t-il déploré.

Le même responsable a fait savoir qu’il a pu faire rembourser 1.6 milliard de dinars auprès des laboratoires, générant cependant une perte sèche de 800 millions de dinars. M. Ayad a également fait savoir qu’un lot de médicament d’un montant de 200 millions dinars sera tout simplement incinéré puisqu’il impossible de le faire rembourser.

En ce qui concerne l’exercice 2018, le DG de la PCH, a tenu à rassurer en indiquant qu’il n’y aura pas de manque de médicaments. À propos des ruptures récurrentes observées au cours de ces dernières années, le responsable pointe du doigt des fournisseurs, tout en soutenant que le manque de médicaments n’est pas un problème typiquement algérien. Selon lui, même des pays très avancés en souffrent des fois.

Concernant les médicaments destinés aux malades atteints du cancer, M. Ayad a fait savoir que « tout est rentré dans l’ordre », à l’exception d’un seul médicament. Ce dernier « sera réceptionné prochainement », a-t-il rassuré. Concernant la part des dépenses en médicaments destinés au traitement de ce genre de pathologies, le responsable indique celle-ci représente à elle seule 43% de la facture globale.