Il a tenu une réunion hier / Le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune réclame l’abandon des charges

0
1895

Le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune (CNLLH) a tenu une réunion présidée par Zohra Drif-Bitat. Le CNLLH a réclamé la libération de Louisa Hanoune, de Karim Tabbou (coordinateur de l’UDS), d’Abdelwaheb Fersaoui (président du RAJ), de Kaddour Chouicha (vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme), de Fodil Boumala, de Samir Belarbi et de tous les détenus d’opinion et politiques.

« Tout en enregistrant positivement l’élargissement de 76 détenus d’opinion en ce début d’année, dont le moudjahid Lakhdar Bouregâa qui a passé plus de six mois en prison, le CNLLH exige l’acquittement de tous les détenus(es) d’opinion et l’abandon de toute poursuite à leur encontre”, indique le communiqué ayant sanctionné la réunion d’hier.

Le comité a appelé à « la plus large unité pour la libération de tous les détenus d’opinion et politiques ». Il dénonce également « l’instrumentalisation de la justice par le pouvoir politique » et réclame que ces pratiques cessent.

« L’arrestation arbitraire de Louisa Hanoune avait ouvert la voie à des milliers d’interpellations et d’arrestations d’hommes politiques, d’activistes, de journalistes, d’étudiants, de militants associatifs, de simples manifestants», estime le comité, tout en soulignant que « L’incarcération de la SG du PT a été ordonnée sur décision politique. Les mêmes décisions politiques ont fait libérer les 76 détenus le 2 janvier 2020 ».

Selon le CNLLH, « l’emprisonnement puis la condamnation à 15 ans de prison ferme de Louisa Hanoune est un acte de criminalisation de l’action politique, une atteinte flagrante au multipartisme et au libre exercice de la politique.»

Rappelons que la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Mme Louisa Hanoune, avait été arrêtée le 9 mai 2019. En septembre elle avait été jugée pour « complot contre l’État ». Le tribunal militaire avait retenu une peine de 15 années de prison ferme.