Le site Slate Afrique s’est amusé à rechercher les requêtes sur google qui concernaient les Africains et le constat n’est pas positif. Beaucoup de requêtes relèvent du cliché, voire du racisme, et pour les Algériens quelles sont les recherches les plus fréquentes ?

La saisie semi-automatique de google en dit long sur les images que véhiculent certaines communautés. Un petit comparatif entre le google France et le google Algérie peut être intéressant. Pour les Algériens il semblerait que les requêtes les plus fréquentes sont :  » les Algériens sont beaux » ou encore « les Algériens sont des guerriers », pour le google.dz. Il semblerait que les Algériens ne soient pas les plus modestes et reconnaissent chez eux des qualités physiques. Pour le google France, les Algériens sont également beaux mais surtout  » les Algériens sont jaloux des Marocains ». Le cliché n’est donc pas loin.

Lorsque l’on regarde plus loin, sur les deux google, dans les premiers résultats, qui sont donc les mieux référencés, la course au idées reçues continue avec comme proposition : « pourquoi les algériens sont sales ? » ou « pourquoi les algériens sont racistes,intolérants et agressifs ».

Et lorsque vous posez la question : « pourquoi les Algériens… » voilà ce qui apparaît :

Dans les deux google, les Algériens semblent être nerveux. Les Algériens eux-mêmes ont des clichés sur les Algériens !

Mais ce ne sont pas spécifiquement les Algériens qui sont les plus méprisés sur google. Slate Afrique a fait le test avec les arabes et les musulmans, et là les résultats sont édifiants : « pourquoi les arabes puent », « pourquoi les arabes volent », « pourquoi les musulmans sont intolérants »  ou encore « pourquoi les musulmans sont-ils méchants ». En somme, une belle ouverture d’esprit ! Mais une autre question se pose, ces internautes trouvent-ils des réponses cohérentes à leurs interrogations sans aucune pertinence ?

AB

Article précédentMort du militant tunisien Lotfi Naguedh: son parti parle d’”assassinat politique”
Article suivantRevue de presse nationale et internationale du 22/10/2012