La Chine décroche le gros lot en Algérie ! Le futur plus grand port commercial de tout le pays sera réalisée par  deux compagnies chinoises, CSCEC (China state construction corporation) et CHEC (China harbour engineering company).  L’accord définitif pour lancer ce méga-projet, qui coûtera 3,3 milliards de dollars, a été signé, hier dimanche, à Alger. Ce nouveau port commercial est prévu sur le site d’El Hamdania, à Cherchell (wilaya de Tipaza).

Les Chinois ne vont pas se contenter de réaliser ce méga-projet. Ils vont même le financer, dans le cadre d’un crédit chinois à long terme, et le réaliser, a indiqué à ce propos le directeur des ports au ministère des Transports, Mohamed Benboushaki. Et c’est une compagnie chinoise, Shanghai Ports, qui assurera son exploitation, ont également affirmé les autorités algériennes.

Ainsi, l’Algérie n’aura pas à puiser dans ses réserves de change pour financer ce méga-projet vital pour son développement. Recourir à un financement extérieur et négocier par la suite les termes de sa réalisation et de son exploitation avec le bailleur de fonds, semble être la nouvelle stratégie du gouvernement algérien face à la crise financière qui frappe le pays.

Ce futur port sera réalisé dans un délai de sept (7) ans.  Avec 20 mètres de tirant d’eau (hauteur de la partie immergée d’un bateau), ce port en eau profonde sera réalisé non seulement pour le commerce national par voie maritime, mais aussi en tant que « hub » pour les échanges au niveau régional, promet le gouvernement.

Nourhane S.