Le RCD a adressé un message aux travailleurs algériens à l’occasion de la fête du travail ce 1er mai. Le parti appelle à maintenir les efforts pour relever l’économie algérienne et surtout à ne plus ne se laisser dominer par les pressions du syndicat unique. 

Le RCD à travers un communiqué rendu public le 30 avril estime que « près de 60 ans après la création de l’UGTA, le monde du travail algérien de 2014 subit une double pression qui confine les travailleurs et leurs familles dans la précarité ». Des pressions professionnelles dans un premier avec la précarité du monde du travail, l’envolée du marché informel, des investissements inégaux.

Des pressions, dans un second temps imposées par  la ligne de conduite de l’UGTA, syndicat unique. « Le combat des syndicats autonomes qui subissent la répression et les chantages de la police politique du régime a déjà fissuré les interdits pour rétablir les travailleurs dans leur dignité », reconnait le RCD qui appelle à poursuivre cette bataille. « Le mouvement de réappropriation de l’UGTA que mènent des militants syndicaux à l’intérieur des structures de cette organisation mérite d’être salué. L’unité syndicale pour améliorer les conditions de travail exige l’autonomie de chacun », écrit le RCD qui se dit « solidaire des luttes des travailleurs algériens pour la consécration du pluralisme syndical et la construction d’une économie créatrice de richesses et une redistribution du revenu national plus juste »

Article précédentRevue de presse. Toyota Algérie annonce une campagne de rappel préventif : Quatre modèles concernés
Article suivantMondafrique va publier de nouveaux articles sur les appartements parisiens d’Amar Saâdani