Les policiers se bousculent de plus en plus pour aller travailler dans les villes du Sud du pays. Une nouvelle prime de zone est à l’origine de cet engouement sans précédent pour des fonctionnaires.

Selon différentes sources émanant de la Direction générale de la sûreté nationale, la prime de zone, accordée aux fonctionnaires de police qui acceptent de travailler dans les régions du Sud est estimée à 45% du salaire de ces policiers. Chose qui donne apparemment une motivation particulière pour aller travailler dans des zones réputées pour être inhospitalières.

Ces sources indiquent que le nombre de demandes émanant de policiers désireux de travailler dans les régions du sud a sensiblement augmenté pour atteindre, en quelques mois, plus de 1100 demandes.

Les salaires des policiers ont sensiblement augmenté dès 2011. Ces augmentations, qui ont touché d’autres fonctionnaires, ont suscité beaucoup d’interrogations. Surtout que des fonctionnaires d’autres secteurs ne bénéficient pas forcément d’autant de privilèges pour aller travailler dans les zones reculées du pays.

E. W.