Chacune des deux formations a connu sa consécration. L’Albiceleste des Maradona, Burruchaga et Valdano en 1986, et la Mannschaft des Klinsmann, Brehme, et Matthäus en 1990.

Cette 3e finale du Mondial Argentine – Allemagne est considérée par les observateurs comme étant la «belle» entre ces deux prestigieuses sélections qui se sont rencontrées par deux fois auparavant toujours dans l’ultime étape de cette compétition en 1986 et 1990. Chacune a gagné un match et les deux sélections sont à égalité en matière de victoires sur les deux confrontations. Aujourd’hui ce sera donc la belle.

Les deux équipes ont donc un contentieux à régler. Et puis même pour Messi, l’Allemagne est un «cauchemar». Lui qui a vécu par deux fois des matchs contre cette formation dont il en garde de très mauvais souvenirs. La première rencontre entre ces deux formations en finale de Coupe du monde remonte à 1986 au Mexique. Durant ce Mondial mexicain, l’Albiceleste termine sur le toit du monde grâce aux actions de génie de Diego. Lui qui avait terrassé les Allemands 3-2 dans l’une des plus belles finales de l’Histoire..Cela s’est passé le 29 juin 1986 au stade Azteca, à Mexico. Durant cette finale, l’Argentine menait 2-0 à la 56e minute (buts de Brown et Valdano), et s’est fait rejoindre à 2 partout avant que Jorge Burruchaga n’inscrive le but de la victoire, à la 84e minute. Maradona n’a pas marqué. Il s’est sacrifié pour le collectif, devenant meilleur joueur, et meilleur passeur de la compétition, avec six passes décisives.

Quatre ans plus tard, cette même sélection, loin de faire l’unanimité, car perdant quelque peu de son attrait pour les observateurs s’étaient de nouveau qualifiée pour le grand rendez-vous après deux séances de tirs au but en quart et en demie. Comme en 1986, l’Allemagne, plus impressionnante, avait réussi à rejoindre l’équipe sud-américaine en finale. Mais cette fois-ci, l’Allemagne a bel et bien pris sa revanche en s’imposant 1-0 sur un penalty de dernière minute. Cela s’est passé» le 8 juillet 1990 au Stadio Olimpico, à Rome. Durant ce Mondial, on retrouve une équipe d’Argentine poussive, perdant son match d’ouverture contre le Cameroun (1-0), et incapable de venir à bout de la Roumanie (1-1). L’Allemagne (encore RFA, pour la dernière fois), a de son côté facilement passé les poules mais a eu besoin des tirs au but pour sortir l’Angleterre en demies.

Lie la suite sur L’Expression

Article précédentAlgérie : Un nouveau Rassemblement de non jeûneurs en Kabylie
Article suivantRevue de presse. Mouloud Hamrouche : “Les prémices d’un effondrement du pays sont là”