blank

À quelques jours du mois de Ramadhan, l’on ne sait toujours pas sous quelle forme les nécessiteux vont bénéficier de l’aide de l’État. Alors que le ministère de l’Intérieur, à travers les Assemblées populaires communales (APC), évoque la distribution de couffins, le Croissant rouge algérien, lui, a décidé d’attribuer des sommes d’argent, fixées à 10 000 DA.

Saida Benhabiles a justifié sa démarche par la volonté de préserver la dignité des familles nécessiteuses et a affirmé qu’elle ne fait plus confiance aux maires, chargés, d’habitude, d’élaborer les listes des bénéficiaires du fameux couffin. La présidente du CRA n’a toutefois pas proposé sa propre méthode pour recenser les bénéficiaires. Les déclarations de la nouvelle présidente du Croissant rouge algérien, qui est à son premier Ramadhan à la tête de cette organisation humanitaire, ne semblent pas beaucoup plaire au ministère de l’Intérieur.

Un département chargé d’organiser et de coordonner cette opération à chaque mois de Ramadhan. En fait, officiellement, l’opération couffin de Ramadhan a été reconduite pour cette année. A titre d’exemple, un total de 24.312 familles nécessiteuses sont concernées cette année par l’opération du couffin de Ramadhan. L’opération constitue, officiellement, en la distribution de couffins alimentaires au profit de familles nécessiteuses. Une décision qui concerne toutes les wilayas à l’échelle nationale.

Lire la suite sur Les Débats

Article précédentRevue de presse. 17 officiers de police algériens en mission au Brésil
Article suivantRevue de presse. Vainqueur avec 96,1% des voix : Les choses sérieuses commencent pour Al Sissi