Le premier discours d’Abdelaziz Bouteflika après son investiture dédié à l’emploi en Algérie

0
275

Abdelaziz Bouteflika a donné le premier discours de son 4eme mandat. Du moins il l’a transmis une fois de plus par écrit, par le biais de l’agence officielle APS, à l’occasion de la fête du travail qui aura lieu demain le 1er mai. 

Abdelaziz Bouteflika a consacré son premier discours de nouveau Président réélu aux travailleurs algériens à l’occasion de la fête du travail. Un message écrit qui consacre le travailleur et l’emploi, un secteur qui sera une priorité du nouveau gouvernement lorsqu’il sera formé, d’après les déclarations d’Abdelmalek Sellal, le Premier Ministre reconduit à son poste.

« En partageant cette fête avec vous, chaque année, j’entends vous dire la profonde foi que j’ai en votre rôle, la considération qui est mienne pour votre apport ainsi que la haute estime que j’ai pour votre dévouement envers la patrie » a déclaré le Président. Insistant sur l’importance du travailleur dans la société algérienne. »Les travailleurs, qui sont au centre de la politique de développement, sont, plus que tout autre catégorie sociale, interpellés pour veiller à la concrétisation de ses (redressement national) objectifs ».  Il appelle tous les travailleurs algériens à « parachever sa construction par le travail dévoué et la sauvegarde de ses acquis en vous mettant au diapason des progrès enregistrés dans le monde en matière de modes d’administration et de gestion et de moyens technologiques ».

Toutefois le chef de l’Etat n’a pas dévoilé quels projets concrets il comptait mettre en place lors de ce 4e mandat, une fois sa nouvelle équipe formée pour promouvoir l’emploi. Il s’est contenté de rappelé l’évolution des salaires, « les rémunérations des travailleurs ont connu une nette amélioration, suite réévaluations successives qui ont été opérées depuis 2001, ainsi qu’à la révision de la grille des salaires et du régime indemnitaire de la fonction publique et des conventions collectives dans le secteur économique », a-t-il indiqué. Ainsi que les projets évoqués dans le « Pacte national économique et social de croissance approuvé, lors de la rencontre tripartite du 23 février 2014 ».  Le précédent gouvernement avant l’élection présidentielle avait exprimer sa volonté de rehausser le SNMG, le revenu minimum des salariés, une mesure prévue dans ce même pacte national et de revaloriser des retraites. Seule mesure pour le moment abordée, l’augmentation des retraites qui interviendra dès le mois de mai.

Abdelaziz Bouteflika a également rappelé son intention de mettre l’accent sur l’exportation des produits hors hydrocarbures, afin que « l’Algérie d’accède aux marchés internationaux ». Concernant la lutte contre le chômage  il a insisté sur l’obligation de  » »Etat et des secteurs public et privé de veiller, avec application et persévérance, à réunir les conditions nécessaires pour leur assurer des emplois à travers l’ensemble du territoire national », pour les jeunes diplômés, première population touchée par le chômage.