Le pire a été évité de justesse à Illizi, une wilaya située l’extrême sud-Est du pays, à plus de 1850 Km de la capitale Alger. La résidence du Wali de cette grande wilaya qui partage 1233 km de frontière avec la Tunisie, la Libye et le Niger, a été attaquée dimanche soir par des manifestants qui ont voulu s’en prendre physiquement au Wali, Ali Madoui. 

Selon des sources locales, des manifestants en colère ont réussi à pénétrer dans la résidence du Wali. Ce dernier aurait été agressé physiquement par des jeunes émeutiers qui ont mis le feu à la voiture du chef de l’exécutif de la wilaya. Après avoir incendié sa voiture, les émeutiers ont tenté de saccager sa résidence, mais les forces de l’ordre ont pu sauver le Wali des griffes de ses agresseurs, a-t-on appris de sources concordantes.

Pour sa part, la chaîne d’information algérienne Echorouk News a fait savoir que la Police a arrêté 5 personnes de ces agresseurs. Mais dans les rues jouxtant la Résidence du Wali, des émeutiers affrontent toujours les forces de police. Pour l’heure, nous ignorons les circonstances exactes dans lesquelles est survenue cette agression dont a été victime le Wali d’Illizi. Mais selon la même source, des émeutes auraient éclaté lorsque le premier responsable de la Wilaya avait menacé de recourir à la force publique pour chasser les occupants des logements squattés par des familles à Illizi.