ANP/ LE MDN confirme le départ du patron de la Garde républicaine

0
305

 

Fidèle à ses habitudes de communication, l’armée a, enfin et après que l’information ait fait le tour des rédactions et des réseaux sociaux, confirmé le départ du général Mouley Melliani, commandant de la Garde républicaine.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui sur son site Internet, l’institution militaire annonce que «le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire a présidé, ce matin du 26 juillet 2015, la cérémonie de passation de pouvoirs et l’installation du Général de Corps d’Armée Ben Ali Ben Ali en tant que nouveau Commandant de la Garde Républicaine succédant au Général-Major Ahmed Mouley Melliani». Pourtant, la mise à l’écart de ce dernier n’a pas été rendue publique. Ce sont les médias qui ont en fait leurs choux gras ces trois derniers jours.

De plus, l’ANP n’a communiqué que sur ce général alors qu’ils sont trois à être relevés de leurs fonctions. En plus de Ahmed Mouley Melliani, il y a aussi les départs du général-major Djamel Mejdoub, chef de la Direction de la sécurité et de la protection présidentielle (DSPP) et du général Bendaoud, directeur de la Sécurité Intérieure (contre-espionnage). Le MDN n’en a soufflé mot, pour l’instant, à propos de ces deux derniers.

Rappelons que l’armée  s’était comporté de la même manière lorsque neuf soldats, selon les chiffres officielles, se sont fait tués le 18 juillet dernier par un groupe terroriste. Il aura fallu attendre plusieurs heures, alors que l’information avait fait le tour du monde, pour que l’ANP diffuse un communiqué officiel. Mais au-delà de ces «lacunes» en matière de communication, c’est les motivations de ces «limogeages» ou «départs» qui posent problèmes. L’Armée n’a donné aucune explication à ce sujet.

Elyas Nour